Actu Train

l'info du rail tous les jours

Bombardier et la SNCF vont développer des TER a Batteries pour remplacer les TER Bimodes.

3 min read

© Bombardier

Les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Haut-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur, SNCF Voyageurs et Bombardier Transport vont expérimenter l’utilisation de train a batteries pour remplacer les cinq rames AGC bi-mode, l’objectif est une mise en service en 2023!

L’objectif de cette expérimentation est de voir comment verdir le parc ferroviaire français sans devoir poser des caténaires sur toutes les voies secondaires, qui aurait un cout exorbitant. Cette expérimentation, si réussite, permettra de venir concurrencer les trains à l’hydrogène développée par des compétiteurs.

D’un cout de 38 millions d’euros, l’expérimentation est financée à la hauteur de 6 millions d’euros par la SNCF, 5,5 millions d’euros par Bombardier en fond propre et a 5,4 millions d’euros par chacune des régions. Les première rames auront rendez-vous à Crespin dès fin 2021 pour être modifié. L’objectif est de réaliser les testes de validation et certification dès 2022 pour une mise en service dès 2023 avec un train dans chaque région partenaire.

Loading...

Les modifications en elles même consisteront à retirer les deux moteurs diesels et à les remplacer par des batteries au lithium d’une durée de vie garantie de 10 ans. Les trains devraient avoir une autonomie de 80 kilomètres sur batteries et se rechargeront lors des passages sur le réseau électrifié ou en récupérant l’énergie de freinage.

Ce projet rentre dans le plan de la SNCF « PLANETER » pour trouver des alternatives a l’utilisation des énergies fossile. Si l’expérimentation est concluante, cela permettra de trouver des alternatives au parc diesel de la SNCF. Il y aura notamment encore 41 rames AGC qui pourrons être converties si l’expérience est concluante.

Avec le lancement du projet TER à batteries, nous ouvrons une nouvelle étape de notre action pour réduire les émissions de CO2 des trains régionaux. Le train est déjà la solution de mobilité la plus écologique, mais nous choisissons d’aller plus loin en le rendant toujours plus vert. Alors que les TER diesel représente encore un quart des 2 255 trains du parc TER, le TER à batteries est une solution zéro émission. Avec d’autres innovations que nous portons aux cotes des régions et des industriels (hydrogène, hybride, biocarburant, biogaz), il va contribuer de façon décisive à réussir la sortie du diesel

Christophe Fanichet, Président Directeur Général de SNCF Voyageurs
Rame AGC Bimode. TER Nouvelle-Aquitaine. © User:BAB / CC BY-SA

Sources:

  1. http://medias.sncf.com/sncfcom/newsroom/pdf/CP_NR_Batteries_AGC_FR_VDefinitive_25-01-2021.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *